L’exposition L’Imaginal aux chrysalides dans laquelle vous allez pénétrer, met en scène trente et un plasticiens du Nord/Pas-de-Calais illustrés par trente et un poètes, parmi les plus renommés de l’hexagone. À chaque image que vous sélectionnerez dans la galerie, puis agrandirez, correspond donc une œuvre écrite. Découvrez-la en cliquant sur le nom de l’auteur qui figure, en rouge, à gauche de cette image.

Pour la genèse de cette démarche, disons deux choses.

D’abord que le mot imaginal s’applique à une thèse qui nous est chère, qui prétend que le monde ne se donne pas, aux uns, en termes de réel, aux autres, en termes d’imaginaire (et entre les deux, — aux plus riches ou aux plus délicats, — en termes de synthèse ou d’harmonie) ainsi qu’on le prétend. Le ver étant toujours dans le fruit, il est clair que par monde, nymphose perpétuelle, nous n’avons jamais cessé d’entendre la faculté de prendre ses désirs pour (" ces groupes de cellules présidant au développement ") des réalités.

Ensuite, que L’Imaginal aux chrysalides est doublement un opuscule des Éd. du Rewidiage (Coll. Plis n° 90) réalisé en coédition avec Action Culture, de l’Université de Lille 3, (3, rue du Barreau, BP 149, 59643 - Villeneuve d’Ascq - tél. 03 20 41 60 25 / fax 03 20 47 39 43) et une exposition à la galerie Les Trois lacs, en cette même université de Lille 3, à partir du 15 octobre 1998.

Entrée de l'exposition